Astuce et Bricolage

NE PERDEZ PLUS LE SIGNAL À LA MAISON! AUGMENTEZ LA PORTÉE DU WIFI GRÂCE À CETTE ASTUCE INGÉNIEUSE!

signal wifi

On n’a pas toujours le choix de l’emplacement de l’appareil qui donne accès à Internet à tous nos appareils sans fil, et quand il est mal placé le signal du wifi n’est pas égal partout dans la maison.

Il existe des appareils électroniques qui amplifient le signal, mais ils coûtent cher, alors que mon astuce ne vous coûtera rien!

Découpez un carton un peu plus large que votre routeur et enveloppez-le entièrement de papier d’aluminium.

Déposez le carton derrière l’antenne de votre routeur et c’est tout!

vidéo

IL VERSE DE L’EAU SUR DU PAPIER D’ALUMINIUM, PUIS IL PREND UN COUTEAU.

couteau

Un simple papier d’aluminium et quelques gouttes d’eau suffiront à éliminer complètement la rouille!
C’est une question de chimie : la rouille est composée d’oxyde de fer et elle se décompose au contact de l’aluminium et de l’eau!

Comment faire?
Humectez l’objet métallique rouillé et versez quelques gouttes d’eau sur un papier d’aluminium chiffonné.
Frottez la rouille avec l’aluminium.
Quand c’est sec, ajoutez quelques gouttes d’eau, et frottez encore un peu.

video

RÉCUPÈRE LES PELURES DE CONCOMBRES ET LES UTILISE AUTOUR DE SA MAISON!

concombre

Plusieurs astuces naturelles existent pour chasser ou éliminer les fourmis! Et si vous êtes contre tous produits chimiques, peut-être essayer cette alternative simple! 

Les fourmis et cafards ont l'odeur des concombres en horreur! 

Récupérez la pelure des concombres que vous consommez! Placez les pelures dans des endroits stratégiques, là où vous avez l'habitude de voir des fourmis circuler. Et disposez quelques pelures de concombres sur les rebords de portes et fenêtres! 

Vous trouvez disgracieux de mettre des pelures à ces endroits? Et bien ce n'est pas bien moins disgracieux que de voir des fourmis à la queue leu leu dans une cuisine! Mais au moins cette astuce est naturelle! 

vidéo

Un blogueur crée une carte des codes Wifi des aéroports du monde (et on l’aime)

On peut tout faire dans un aéroport…tout sauf réellement pouvoir profiter d’internet sans contraintes. Trouver une connexion gratuite, facile d’accès ou sans limite de temps relève parfois de l’impossible.

C’était sans compter sur Anil Polat, un digital nomad qui fort de cette frustration a décidé de rassembler les informations de voyageurs sur les moyens de connexion et mots de passe connus. À savoir que même les codes de certains salons VIP sont accessibles : en supposant que vous captiez le réseau correspondant, vous profiterez alors d’un débit plus que confortable.

Le top, c’est que cette carte est destinée à être mise à jour de manière régulière et est librement disponible :

La carte, avec accès offline inclus, est aussi présente sur application smartphone sous le nom de WiFox, toujours bon à avoir avec soi. carte

Les 10 secrets pour obtenir un vol au prix le plus bas

Train, avion, bateau, de nos jours tout est bon pour partir découvrir, s’enrichir d’une nouvelle culture et de nouvelles habitudes, ou aller à la conquête d’un continent ou d’un pays encore méconnu. Petit soucis : les sites de comparaison ne le savent que trop bien.

Alors comment organiser son vol sans se faire avoir ? Quelles sont les solutions idéales pour obtenir les meilleurs prix ? Qu’est-il conseillé de faire avant de partir en avion dans un autre pays, sur un autre continent, à l’autre bout du monde ? Toutes les réponses à ces questions dans les lignes qui suivent.

Etape 0 : Supprimez vos cookies, naviguez en privé !
Vous n’avez rien compris ? Ce n’est pas grave ! Les comparateurs en ligne peuvent pister vos habitudes de connexion grâce aux cookies. Si ce n’est pas la première fois que vous venez comparer (et re-comparer) un vol donné sur leur site, ils en déduiront votre attirance pour le vol que vous regardez. Les voyagistes tenteront alors un petit coup de psychologie inversé en faisant parfois rapidement augmenter les prix, afin de presser l’achat.
Votre navigateur peut facilement s’en débarrasser, il suffira alors de continuer votre recherche en mode « privé » afin d’être tranquille de ce côté.
Autrement, essayez de regarder aux heures creuses : la nuit ou en semaine en plein après-midi, à l’heure où les sites sont le moins fréquenté (il existe même une légende pas franchement vérifiée selon laquelle le mardi à 15h serait la meilleure des heures de consultation).

1. Prendre le temps de la comparaison

De toute évidence, la première étape qui se pose pour toutes les personnes qui souhaitent profiter de leurs vacances pour partir à l’étranger est celle de la réflexion et de la comparaison. Le marché est quasi-saturé et les agences – virtuelles ou non – jouent des coudes pour plaire, tout en arrachant les tarifs les plus hauts possibles.

2. Réservez tôt…mais pas trop !
Vous comptez vous envoler en période scolaire ? Réservez tôt, généralement plus de 6 mois à l’avance afin de vous protéger du flux important de touristes qui feront indubitablement monter les prix.
En période creuse ? Les prix seront plus bas à partir de 1 à 2 mois avant votre départ.
Ceci peut varier pour les compagnies à bas-coût qui mettent généralement leurs vols en ligne seulement quelques mois à l’avance.

3. …Ou réservez très tard et croisez les doigts
Afin de remplir les places laissées vacantes, les prix peuvent baisser d’un coup, et parfois fortement. Il va vous falloir être attentifs et regarder plusieurs fois dès une semaine avant le départ, jusqu’à ce que le prix vous semble raisonnable.
Si vous n’êtes vraiment pas frileux, ça peut être l’opportunité de tenter un coup de poker en n’ayant pas prévu la destination (attention à avoir le temps de faire le visa si besoin !).

4. Un résultat vous intéresse ? Passez par le site de la compagnie, une bonne surprise peut arriver
Les promotions mises en ligne par les compagnies aériennes ne sont que rarement répercutées par les comparateurs. Prenez 5 minutes pour vérifier, on ne sait jamais !
Ceci est d’autant plus vrai pour les vols internes et les surcoût importants qu’ils affichent sur les plates-formes comparative.

5. Partez en milieu de semaine aux horaires matinaux, faites pareil pour le retour
Les économies seront bien là. Dans le but de remplir les avions, les compagnies n’hésitent pas à casser les prix d’une dizaine de pour-cents ou plus durant ces périodes considérées comme peu attrayantes.

6. Soyez flexibles
Souvent les comparateurs vous afficherons une grille décalant vos dates quelques peu, mais permettant d’obtenir un meilleur tarif. Plus de flexibilité représente plus de chance de saisir une bonne opportunité.

7. Ne craignez pas les escales
Elles restent parfois un moyen de payer bien moins cher son billet, et si l’escale se révèle très longue (15h+), voyez-y une opportunité de visiter votre ville de passage et d’y prendre un repas tout en vous offrant une marche.
Les procédures sont souvent très allégées dans ces cas, et une sortie d’aéroport ne devrait pas être trop compliquée, votre billet prouvant que vous êtes en transit.

8. Devenez membre des programmes de fidélité
…et accumulez des miles. Les miles sont attribués à chaque vol effectués au sein d’une même alliance aérienne (réunion de plusieurs compagnies en un programme de fidélisation commun).
Avec suffisamment de miles accumulés, vous devriez sans problème accéder à des prix plus bas si vous voyagez régulièrement, voire exceptionnellement vous faire surclasser ou profiter du salon VIP.
Renseignez-vous sur ces programmes, l’adhésion de base est gratuite.

9. Cherchez des aéroports différents dans le pays qui vous intéressent
Pourquoi ne pas voir cela comme une opportunité de débuter votre road-trip depuis un autre lieu, parfois rien ne vous empêche d’arriver et repartir de villes distantes.

10. Profitez des sites de « Flight Hacking »
Aucune envie de faire ce qui représente tout ce même un bon boulot ? Ces sites vous permettent pour relativement peu cher de laisser un connaisseur faire ce travail de recherche (Tripeurs que nous sommes, apprendre à optimiser sa recherche de vol soi-même devrait néanmoins être de plus en plus aisée à mesure que vous saurez composer avec les différentes astuces).

vidéo

Voyager (presque) gratuitement

Parce que pouvoir voyager ne devrait pas juste être une question d’argent, suivez le guide !

Le Volontariat
Voyager pour s’engager
Servir un bonne cause tout en voyageant reste un grand classique qui apporte à la fois la satisfaction de concrétiser ses convictions, tout en permettant de parcourir les routes de pays inconnus. Il s’agit bien souvent d’apporter ses bras ou un savoir-faire dans un cadre social, humanitaire ou environnemental, avec une prise en charge variable.

Soyons honnête, ce n’est pas toujours le cas lors de courts séjours (ie. moins d’un mois), et votre volonté d’aider doit primer sur le simple objectif « voyage ». La plupart des grands organismes ne proposerons d’ailleurs que de très longs séjours (1 an ou plus), votre hébergement et les transports seront alors la plupart du temps gérés par celui-ci.

Le Wwoofing
Le Wwoofing est une autre forme de volontariat plus accessible. Il s’agit de participer à des travaux en milieu rural bio tout en étant logé et nourri par le propriétaire. C’est un bon moyen d’être immergé dans un environnement local tout en donnant un coup de main. Le concept tourne à plein et de nombreuses antennes locales s’ouvrent petit à petit à travers le monde. Une bonne occasion de rencontrer du monde tout en participant à la vie sur place.
Au delà de l’inscription, aucun échange monétaire n’est a prévoir et les séjours peuvent varier de quelques jours à plusieurs mois dans des cadres variés : ferme au Ghana, élevage de chevaux au Canada, etc.

Le financement participatif
Une belle histoire et un beau projet suffisent parfois à réunir les fonds nécessaires pour partir : pourquoi ne pas demander un coup de main au grand public sur des sites comme Ulule, KissKissBankBank ou encore Colleo ? Bien que vous n’ayez rien à perdre, ceci demande souvent de s’y prendre des mois à l’avance et réclame de donner un vrai sens à votre voyage (aider une communauté, sensibiliser sur un sujet précis, etc.), car personne ne vous donnera de l’argent si c’est juste pour vous la couler douce !
Faites votre pub dans votre entourage et sur les réseaux sociaux, vous n’imaginez pas ce que les gens sont prêt à faire pour un projet dont le but leur parle !

Volez malin
Comparez vos billets, et n’hésitez pas à choisir votre destination en fonction de l’opportunité. Le vol peut représenter un budget conséquent et demande parfois beaucoup de temps. Vous êtes fauché ? Pourquoi ne pas partir moins loin sur une low cost ? Bien voyager n’est pas forcément voyager loin.

Dormez gratuitement en Couchsurfing
Que vous ayez les moyens d’investir dans votre Voyage ou non, le Couchsurfingreprésente une solution extraordinaire pour à la fois loger gratuitement tout en rencontrer de vrais locaux. Le site est construit comme un réseau social où l’on contacte un hôte proposant gratuitement son logement dans un lieu désiré. Si celui-ci est disponible au moment de votre séjour, il se fera un plaisir de vous héberger. Bien entendu, il ne s’agit pas d’hôtellerie et la contrepartie est de créer du lien social (reconnaissons qu’il y a pire comme moyen d’échange). Lit ou canapé, vous ferez alors de sacrées économie tout en profitant des conseils avisés d’un habitant.
Les profils que l’on y trouve sont souvent complets et permettent de plus de loger chez quelqu’un partageant les mêmes centres d’intérêts… Vous l’aurez compris, le Couchsurfing est une superbe solution de dépannage en cas de galère d’argent

L’alimentation
Autant dire que ce soucis n’en sera pas un partout : comptez moins d’un euro pour combler votre estomac dans plusieurs pays asiatiques, en général à peine plus pour du street food en Amérique du Sud. Entendons-nous cela reste variable d’un pays à l’autre.
Dans la majorité des cas on favorisera la « bouffe de rue », les échoppes et autres vendeurs ambulants qui réservent parfois de bonnes surprises avec un peu de chance et de jugeote. En Occident, la malbouffe est souvent la plus abordable si vous voyagez dans des grands centres urbains. Quoi qu’il en soit, l’une des meilleures solutions reste généralement l’épicerie, pas toujours très local mais bon un budget serré dans certains coins peut suffire à le justifier. Bien sûr évitez les en-cas et autres boissons sucrées pour éviter les dépenses superflus.

Moins de transport ?
Pas forcément! Cependant trouver un véhicule en tendant le pouce (attention, cela n’est pas autorisé partout) ou un bon covoiturage (pas disponible dans toutes les destinations) peut demander un gros investissement en temps et comporter plusieurs incertitudes. En ce sens, rester dans une région précise peut aider à éviter trop les galères dues à la distance.
Il se pourrait aussi que vous vous facilitiez la tâche en louant ou partageant les frais avec d’autres voyageurs intéressés pour se rendre au même endroit que vous. Surtout comparez tous les types de transports, un bon vieux train peut se révéler être très économique dans certains lieux de la planète.

L’échange universitaire (pour les étudiants)
Vous ne travaillez pas encore ? On ne présente plus l’Erasmus qui a permis à un nombre énorme d’étudiants européens de découvrir leurs voisins. Que ce soit sur le vieux continent ou ailleurs, il existe de nombreuses bourses institutionnelles aidant les jeunes candidats à des études à l’étranger. Renseignez-vous et vous aurez probablement des bonnes surprises : des cours souvent moins chargés, l’opportunité d’apprendre une langue et du temps pour visiter les environs, que demande le peuple !

Louez ou échangez votre maison ou appartement
Malgré un coût d’inscription à l’entrée ou le prélèvement de frais, l’option est intéressante pour peu que l’on soit propriétaire d’un logement. Vous trouverez aisément plusieurs site de partage vous permettant de vous installer dans un hébergement à l’étranger en échange du vôtre. Pas toujours évident de trouver un accord quant au lieu et à la période de départ, mais le jeu peut en valoir la chandelle si votre propriété est bien placée.
L’autre solution est la location temporaire, qui pourrait vous permettre d’amortir une bonne partie de vos charges. Un appartement sur la côte Normande pourrait alors bien vous payer votre prochain Voyage en Inde ou au Sénégal.

Soyez fou, participez à des concours !
Tapez « Concours Voyage », ou encore « Gagner Voyage » sur Google et vous tomberez aisément sur des dizaines et des dizaines de résultats. Si vous n’êtes pas compliqué sur le choix de votre destination et que vous y passez du temps qui sait…peut-être partirez vous aux frais de la princesse.

vidéo